Paprika City

Ma petite tribulation continuent et me voiloux en Hongrie ou plutôt à Szeged pour une halte d’une nuit … Ce matin j’ai quitté la paisible Slovénie et ses grandes étendues de sapins pour nous rendre en pays Magyar avec il faut l’avouer pas mal d’impatience car l’Est commence à m’appeler.
Ma traversée de frontière est assez curieuse puisque inexistante, les Hongrois ont bien intégré le fait que les frontières en Europe n’existent plus et ont donc complètement dématérialisé le poste de douane et c’est assez déstabilisant pour les touristes que nous sommes !!

Première surprise la Hongrie aussi a adopté le système de vignette et je m’en acquitte dans une auberge pour la modique somme de 11€ les 10 jours. La pluie et ses 18°C m’accompagnent le long du Balaton qui se déroule majestueusement à gauche de l’autoroute … Je profite de la route pour réviser mon hongrois et ses jo napot ou köszönöm, au fil des km je vois les noms des villes s’égrainer et certains me semblent familiers tels que Békéscsaba, Oroshàza, Kecskemét …

Après avoir contourné Budapest que je découvrirai la semaine prochaine je m’élance vers la Puszta et ses chevaux sauvages mais sous la pluie toujours.

Vers 16h j’arrive à Szeged, capitale du Paprika et découvre une chambre très agréable … je m’y repose quelques minutes avant de partir découvrir la ville et sa très renommée cathédrale.

Les espaces verts ne manquent pas et représentent un vrai havre de paix pour cette ville qui n’est autre que la 4ème plus importante du pays avec 200.000 habitants, les maisons sont toutes d’architectures et de couleurs différentes ce qui créé un ensemble hétéroclite mais tout de même harmonieux. Une place d’où partent 4 artères semble être le centre ville car très commerçante et animée, les tramways côtoient les bus électriques et les touristes n’ont semble-t-il pas intégré cette ville à leur itinéraire car nous sommes quasi seuls …

La cathédrale est imposante et construite en brique rouge rappellant un peu celles que l’on trouve en Grande-Bretagne, le parvis peut contenir jusqu’à 10.000 personnes et sert souvent pour les concerts comme ce mois ci dédié aux opéras donc Carmen qui sera joué le 30/07 et que je suis un peu déçu de rater mais j’ai eu le droit à quelques morceaux durant les répétitions. Je ne peux visiter l’intérieur car hélàs il est trop tard cependant il parait que l’orgue est imposant voir aussi grand que celui du Duomo à Milan avec pas moins de 11.000 tubes !!

Je décide de m’égarer au gré des rues et découvre la porte des Héros dédiée aux combattants tombés lors de la 1ère Guerre Mondialecette dernière est impressionnante de part sa taille mais aussi ses fresques.

Après cette visite plutôt agréable il est l’heure d’aller manger et de découvrir le paprika puisque nous sommes en sa capitale … Zur Alten Brücke sera ma taverne car il parait qu’on y prépare et mange de la cuisine typique … et justement je recherche le typique !!

L’intérieur est très sympa avec des assiettes peintes et des tresses de paprika partout et les serveurs agréables … Je commande une soupe transylvanienne (oui je sais) et un assortiment de viandes fourrées et/ou grillées au paprika avec des galoushkas … le paprika est au rendez-vous dès la première cuillère de soupe qui en faite se compose de bouillon de paprika, tranche de paprika et de salami … épicé dirons-nous !! Les plats sont savoureux et bons, je ne suis donc pas déçu par ces choix, reste à boire une palinka pour finir le repas tel un Magyar!!

Je décide de faire une promenade nocturne dans cette ville qui s’offre à moi puisque je suis seul dans les rues et j’en profite même pour prendre une glace au mäc (graine de pavot) qui ravit mes papilles dans un café charmant, le Kavehaz a cappella, qui se situe à l’angle de la place et de Karasz utca.

Szeged a clairement du charme en cette soirée, mais il faut me reposer car demain la Roumanie m’attend !!

Viszontlàtàsra …

Leave a Reply

%d bloggers like this: